RéAC, premier registre national des arrêts cardiaques


« Le projet a pris un peu de retard mais cette fois-ci, c’est annoncé : la Direction Générale de la Santé (DGS) va ouvrir officiellement le premier registre national des arrêts cardiaques début février 2011. Un progrès notoire au plan épidémiologique car le nombre réel de morts subites n’est pas encore connu en France, les chiffres de 50 000 morts subites par an et de 1500 survivants n’étant que des estimations. »

 

Pour lire la suite de cet article, suivez ce lien.